Un « mardi noir » pour les employés de Lumitel Burundi

Image 1

Les employés de la compagnie de téléphonie mobile d’origine vietnamienne « Vietel » connue sous le nom de Lumitel ont observé ce mardi 07 août, un mouvement de grève. Dans cette grève baptisée « mardi noir », ces employés dénoncent surtout des licenciements abusifs et le non-octroi d’avantages sociaux tels que la loi le stipule.

Tous vêtus en noir, ils se sont présentés devant les bureaux de cette compagnie à Bujumbura. « Nous n’avons pas droit aux contrats à durée indéterminée. Des collègues ont été renvoyés à la guise de l’employeur. Pire encore, en cas d’accident de travail on n’est pas assisté », a révèlé à notre collègue de SOS Médias Burundi, un de ces employés.

Un autre employé de Vietel ajoute : « Quand on ose revendiquer nos droits, on est vite remplacé par un stagiaire. On nous oblige à nous taire devant les injustices. En cas de dénonciation des problèmes rencontrés, nous sommes menacés, on peut y laisser notre vie. On n’a même pas le droit de se constituer en syndicat », témoigne-t-il.

Image2

Alors que les employés avaient prévenu l’inspection du travail qui, par après, a formulé des recommandations, ils déplorent le fait que celles-ci ne sont pas encore mises en application. Le Directeur général de Lumitel ne s’est pas jusqu’ici exprimé.

Advertisements

Categories: Society

Tagged as: , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.